KnK France

Expo Photo 2015 à la Maison de la culture du Japon à Paris

GENS D’IWATE

 » Nous aimons toujours la mer. « 

2015-carton expo photo_2bis

Iwate, préfecture durement touché par le tsunami de mars 2011. L’association KnK vous présente les oeuvres les plus récentes du photographe Atsushi Shibuya, qui ne cesse pas retourner dans la zone sinistrée. Voici son regard sur Iwate, ses habitants, sa reconstruction.

 

Date : du mardi 10 au samedi 21 mars 2015

Heure : 12h-19h (20h le jeudi)

Lieu : Maison de la culture du Japon à Paris

(101 bis, quai Branly 75015 Paris

Métro 6 : Bir-Hakim

RER-C : Champ de Mars – Tour Eiffel)

Hall d’accueil (rez-de-chassée)

Entrée libre

 

http://www.mcjp.fr/francais/expositions/nous-aimons-toujours-la-mer/nous-aimons-toujours-la-mer

KnK lance une opération en Irak / Kurdistan

08. Centres 128 & 129« C’était le 6 août 2014, dans la soirée. On nous a dit que les Islamistes venaient d’entrer dans notre village. On nous a dit que l’armée kurde était en train de se retirer. Nous n’avions plus aucune protection. Dans l’heure qui a suivi, nous avons décidé, de même que tous nos amis et nos voisins, de partir immédiatement. Sur la route, nous étions des milliers, des dizaines de milliers, à fuir. Nous arrivâmes à Ankawa après une nuit passée à marcher… »

 

Durant la semaine juste avant Noël, toutes les personnes déplacées que nous rencontrions nous racontaient exactement la même histoire. Ils venaient tous de Bartella, Bakhdida (Qaraqosh) ou Kalak, des petites villes entre Mosul et Erbil, à 50 kilomètres de là…

 

DSC_3895Ils ont tout perdu en une nuit, mais ont sauvé leurs vies.

Ils ont trouvé refuge dans la province d’Erbil, au Kurdistan, une province autonome du nord de l’Irak.

 

Ankawa est une banlieue d’Erbil, proche de l’aéroport. Depuis des siècles, elle est habitée par une majorité de Chrétiens.

Plus de 20 000 personnes déplacées y sont à présent accueillies. La plupart sont chrétiens, quelques-uns sont musulmans, d’autres encore sont yézidis (une secte musulmane).

Ils ont trouvé refuge dans les parcs et jardins, dans les écoles, dans des immeubles en construction, et dans des abris temporaires.

Autonomous_Region_Kurdistan_en

Étant Arabes, ils ne parlent pas le kurde. Étant réfugiés, ils ignorent quand, et si, ils pourront rentrer chez eux.

Ils savent juste qu’ils n’ont aucune nouvelle de ceux qui ne se sont pas enfuis.

Ils sont persuadés que l’armée islamiste les a tués. Ils sont persuadés que leurs maisons ont été volées.

 

Depuis l’été dernier, près de 2 millions de personnes ont fui les atrocités de l’armée islamiste. Ils ont trouvé refuge à Dohuk, à Erbil, à Sulaymaniyah, toutes des villes du Kurdistan, la province nord de l’Irak.

 

Nous, deux membres de KnK Japon, avons visité Erbil, et Ankawa, du 6 au 12 décembre 2014.

01. Centre Mar EliaNous avons rencontré des douzaines de personnes déplacées, les autorités locales, des organisations internationales et japonaises, et des organismes des Nations Unies.

Avant de rentrer au Japon, nous sommes passés par la France, où une association à but non-lucratif, Ouest-France Solidarité (OFS), nous a apporté son soutien.

 

Le 1er mars 2015, KnK Japon lance une opération à Ankawa : pour apporter un soutien éducatif et moral aux 300 à 800 enfants et jeunes réfugiés.

 

09. Centres 128 & 129Avec ses partenaires locaux, KnK mettra en place des activités éducatives et sportives. 3 éducateurs et bénévoles seront en charge. Les enfants et les jeunes proviendront de divers refuges à l’intérieur et aux alentours d’Ankawa (ville d’Erbil). Nous apporterons du matériel éducatif et sportif, et prendrons en charge les salaires des éducateurs et des professeurs.

Ce projet, avec le soutien d’OFS, durera 3 mois.

 

KnK Japon en appelle aux organisations japonaises, aux fondations, aux citoyens, d’entretenir toujours plus ce projet.

 

Cela prendra des mois avant que tous ces enfants ne puissent rentrer chez eux.

Nous pouvons les aider, dès aujourd’hui.DSC_4203

Pourvoir à leur éducation est la meilleure réponse que nous, de KnK et depuis le Japon, pouvons offrir face à la violence, la guerre, les atrocités, et l’injustice.

 

KnK Japon apporte une assistance humanitaire et éducative aux enfants et aux jeunes dans toute l’Asie.

www.knk.or.jp

“Growing Together”

(Crédit photos : KnK)

Vidéo « Reconstruction des centres communautaires en Iwaté », Japon

Un des projets de KnK Japon en cours est de reconstruire les « Centres Communautaires » des villes dévastées d’Iwaté. Ces Maisons de villes ou de villages sont les cœurs des communautés. C’est là que les anciens se rencontrent, que les enfants se retrouvent après l’école, que les associations organisent leurs activités.

Le premier centre communautaire de Kamaishi a ouvert ses portes en avril 2012, et les 18 autres le suivent jusqu’au printemps 2016.

Vidéo « Workshop pour les enfants sinistrés » en Iwaté et Fukushima, Japon

Tout au long de l’année KnK organise des ateliers éducatifs pour les enfants sinistrés en Iwaté et Fukushima.

Accès à l'éducation des filles au Pakistan

Profile

KnK France

KnK France

KnK est une ONG à vocation éducative, fondée en 1997 au Japon. Notre objectif est de venir en aide aux enfants défavorisés tels que les enfants des rues, les enfants victimes de la traite humaine, de maltraitance ou victimes de catastrophes naturelles et de promouvoir les amitiés et ententes transfrontalières.

Afficher le Profil Complet →

Nous contacter

E-mail : kodomo@knk.or.jp
(anglais et japonais)