KnK France

Accueil » NOS ACTIVITÉS » Notre expertise » Activités génératrices de revenus (IGA)

Activités génératrices de revenus (IGA)

BG090123_467ShibuyaAprès avoir inscrit nombres de ces bénéficiaires à de nombreuses formations professionnelles, KnK en est venu à créer ses propres formations et a mis en place des activités dîtes « génératrices de revenus ».

« Gagner de l’argent » est le leitmotiv que l’on retrouve souvent où KnK est présente. Non seulement les adultes, mais aussi les enfants et les adolescents de milieux pauvres ou défavorisés, sont constamment à la recherche d’argent.

Pour survivre ou pour soutenir leur famille, n’importe quoi peut faire l’affaire.

Fouiller les dépôts d’ordure, ramasser chiffons, boites métalliques, ferrailles ou vieilles bouteilles. Vendre des fleurs, des cigarettes, des livres ou des cartes postales. Cirer les chaussures. Travailler comme ouvrier dans une briqueterie ou dans un atelier de confection.

Travailler comme employée de maison.

Travailler ou être forcé à travailler.

Parfois quémander.

Parfois être forcé à se prostituer.

Beaucoup de ces travaux sont dangereux. Beaucoup, sinon tous, sont indignes. La plupart sont interdits par toutes les lois, qu’elles soient locales ou internationales.

En 2007, KnK met en place des ateliers professionnels de couture et de tissage dans son centre de Battambang au Cambodge.

Au même moment est créée une structure de vente au Japon, ainsi qu’une marque « KO&Co. » (propriétés de KnK Japon), suivant des règles simples de « commerce équitable ».

Aujourd’hui, début 2013, une quarantaine de jeunes filles sont employées aux métiers de tissage de la soie et du coton et à la création de sacs. 25 jeunes filles, et un jeune homme, apprennent les métiers de la couture.

Les activités génératrices de revenus ont été développées depuis au Bangladesh dans cinq villages organisés en coopérative (couture, tissage, broderie), aux Philippines (couture, artisanat) et au Pakistan (tissages cashmeres). A partir de 2013, de telles activités seront développées en Jordanie puis en Palestine (tissage, couture, broderie, artisanat).

Les produits réalisés sont vendus localement ou commercialisés au Japon. Les produits des ventes sont intégralement reversés aux projets eux-mêmes.

(CambodgeBangladeshPhilippinesPakistan, et bientôt PalestineJordanie)